Toutes les actualités

Vik veut devenir un « compagnon » virtuel des malades chroniques

Information mise à jour le 09/11/18

À l’occasion d’Octobre rose, Wefight enrichit son agent conversationnel Vik qui répond aux questions sur le cancer du sein des patientes. Basée à Cap Oméga, la start-up vise à terme l’accompagnement d’autres maladies chroniques.

Vik veut devenir un « compagnon » virtuel des malades chroniques

Les fondateurs de Wefight, Benoît Brouard (à gauche) et Pierre Nectoux

« Comment réduire les brûlures de la radiothérapie ? », demande une patiente touchée par le cancer du sein.

Question à laquelle Vik-Sein, l’agent conversationnel conçu par la start-up montpelliéraine Wefight répond dans la foulée, via messagerie instantanée.

« De plus en plus de traitements se déroulant à domicile, les malades sont souvent seuls face à la masse d’informations du web. Notre chatbot Vik leur répond jour et nuit, grâce à sa base de contenu validée par des professionnels de santé », explique Benoît Brouard, président de Wefight. 

Le « compagnon » virtuel fait appel à la reconnaissance du langage naturel, à l’intelligence artificielle, et s’enrichit en permanence.

« Nous avons développé un carnet de suivi pour automatiser les rappels de prise de médicaments et pour partager les informations avec le médecin traitant. » 

Lancé en octobre 2017, Vik-Sein a été adopté par plus de 5 000 utilisatrices. Il est partenaire de l’association « Patients en réseau » qui a développé ‘mon réseau Cancer du sein’. Cet été, il s’est doté d’une version anglophone. Le 13 octobre, le contenu s’enrichira de réponses sur le cancer du sein métastatique (avancé). Wefight s’intéresse aussi à l’intégration de la reconnaissance vocale, envisagée en 2019.

A découvrir à Futurapolis Santé

Ancien pharmacien hospitalier de l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris, Benoît Brouard a soutenu sa thèse sur l’aide apportée par le numérique pour les malades chroniques. Il a fondé Wefight début 2017 à Paris, avec l’ingénieur Pierre Nectoux.

« En janvier 2018, j’ai rejoint Montpellier où j’avais fait mes études de pharmacie. »

Accompagnée par le BIC et hébergée à la pépinière Cap Oméga, la start-up de 8 personnes est aussi incubée par l’Institut du Cerveau et de la moelle épinière de La Pitié-Salpétrière. Elle a convaincu le réseau Entreprendre, la région Occitanie , Bpi France et l’initiative européenne EIT Health de la soutenir. Wefight présentera Vik le 13 octobre à l’Opéra Comédie de Montpellier, lors de l’événement Futurapolis Santé.

Vik-Sein est accessible sur Messenger en ajoutant « Vik Sein » comme ami ou sur iPhone et Android en recherchant « Vik Cancer ».
 
Il y a 0 commentaire sur cette page