Toutes les actualités

Matooma et Wireless Logic passent à la vitesse supérieure

Information mise à jour le 11/06/21 Par Emilie Kowalczyk

Depuis son acquisition par le groupe Wireless Logic en juillet 2019, la société Matooma poursuit sa fulgurante croissance et consolide sa place de leader sur le marché français des cartes SIM multi-opérateurs.

Siège social Matooma

Cette année 2021, qui s’annonce déjà exceptionnelle avec ses performances records, est également pour Matooma l’année du changement : changement de Direction, changement de locaux, changement de logo... ainsi qu’une fusion visant à renforcer toujours plus son intégration au sein du groupe aux plus de 22 000 clients dans le monde.

Matooma, championne française des SIM multi-opérateurs

Parmi les événements marquants cette année 2021, nous retrouvons en première place le changement de Direction de la société Matooma. Frédéric de Mont-Serrat prend ainsi les rênes de la Direction Générale, à la suite de Thierry Bergey qui conserve le poste de Directeur non exécutif après avoir mené à bien sa mission de structuration de la société sur les 4 dernières années.

Pour Oliver Tucker, CEO du groupe Wireless Logic, “Thierry laisse une équipe incroyablement forte et talentueuse, ainsi que des résultats tout aussi marquants dont un chiffre d’affaires qui a plus que doublé en 4 ans. Je suis convaincu que sous la direction de Frédéric, Matooma continuera à se renforcer et à croître sur le marché français”.

Et le dirigeant du groupe, leader mondial sur le marché de la connectivité IoT, pèse clairement ses mots. Wireless Logic et Matooma entendent bien consolider leur force sur le marché IoT français par la fusion entre la filiale française de Wireless Logic, présente à Aix-en-Provence, et le siège social de Matooma situé à Montpellier.

Pour Frédéric de Mont-Serrat, “ce rapprochement entre nos entités va nous permettre de satisfaire encore plus nos clients et d’encore mieux adresser le marché français, tant par nos offres complémentaires que par nos expertises respectives”. Les deux marques continueront à co-exister mais partageront dorénavant les mêmes locaux à Montpellier. Aux côtés de Wireless Logic, Matooma valide clairement son ambition de devenir le leader incontestable du multi-opérateur sur le marché français.

Une crise révélatrice d’un secteur très porteur

La crise sanitaire n’a heureusement pas ébranlé le secteur de l’IoT et par conséquent l’activité de Matooma

Le bilan est paradoxalement extrêmement positif”, précise le nouveau Directeur Général. “La crise sanitaire et le confinement ont permis de mettre en lumière la nécessité pour les entreprises d’utiliser des solutions IoT, notamment via la connexion à distance de leurs infrastructures et objets connectés”.

Autre conséquence de la crise, depuis plus d’un an, les équipes de Matooma évoluent en télétravail, une période qui a donné l’occasion à la société montpelliéraine de valider l’efficacité des nouveaux modes de collaboration et de communication au sein de l’entreprise. Ainsi, après un réaménagement des locaux pendant le confinement, et la mise en place d’une alternance entre télétravail et présentiel, l’organisation retenue est celle du “Flex Office”, une “approche favorisant les échanges, la proximité et le partage de la connaissance”. Les bureaux individuels laissent ainsi placent à des locaux plus ouverts et dynamiques, favorisant le co-working et le partage d’expériences.

Une occasion pour Matooma d’afficher son appartenance au groupe Wireless Logic dès son entrée dans les nouveaux locaux. Dorénavant, le logo de Matooma est accompagné de la mention “Wireless Logic Group”. En effet, Wireless Logic a acquis 7 entreprises (M2M Blue, SIMPoint, Matooma, Arkessa, Data Mobile, COM4 et New Line) depuis que Montagu Private Equity a investi dans le groupe en 2018.

“Nous sommes ravis de notre collaboration avec le groupe Wireless sur les deux dernières années. Le rapprochement de Matooma avec la filiale Wireless Logic France est une étape naturelle qui va nous permettre d’être encore plus pertinents sur le marché Français du M2M/IoT”, explique Frédéric de Mont-Serrat.

Il y a 0 commentaire sur cette page