Toutes les actualités

L’UIMM Occitanie LR, acteur de Montpellier, l’Industrie Positive

Information mise à jour le 06/12/19

Hôte du 1er atelier du Conseil Métropolitain de l’Industrie Positive et coach lors de l’événement UTNS, la fédération UIMM Occitanie LR s’engage résolument dans la démarche Montpellier, l’Industrie Positive initiée par la métropole de Montpellier.

Atelier UIMM

Atelier UIMM

La vision de l’industrie « positive » – innovante et connectée, éco-responsable, solidaire et engagée –, mise en avant par la Métropole de Montpellier, suscite l’adhésion de la fédération professionnelle UIMM Occitanie LR.

« La signature va dans le bon sens. Nous partageons ces valeurs, lance Simon Philibert, secrétaire général. Notre mission est de défendre, promouvoir les entreprises industrielles, de les aider à se développer. Il est important de faire du marketing territorial. Nous avons la chance de partir d’une page blanche. »

 
Volontaire, l’UIMM Occitanie LR a accueilli le 28 novembre le premier atelier du Conseil Métropolitain de l’Industrie Positive sur son site « Station M » de Baillargues. La veille, deux experts de la fédération avaient coaché sur la gestion des ressources humaines et l’innovation les participants de l’événement « Un Tramway nommé startup », mise sur pied pour la troisième année par la Métropole pour connecter créateurs d'entreprises et acteurs de l'innovation (elle a rassemblé cette année une centaine de porteurs de projets, 80 coachs et engendré plus de 400 rendez-vous).

Projet : un centre de ressources voué à l'industrie du futur

« Dans les échanges du Conseil Métropolitain de l’Industrie Positive, nous apportons notre très bonne connaissance des entreprises du territoire », avance Simon Philibert.

Présidée par le chef d’entreprise Luc Martin du groupe Optitec (Vendargues), l’UIMM Occitanie LR compte 175 adhérents (3 900 salariés) sur le territoire métropolitain, tels Horiba Médical, Profils Systèmes, Atole, ECP, Kawneer, Solem, ESII, IES Synergy... 600 entreprises industrielles sont partenaires de son Pôle Formation.

 
Catalyseur des énergies industrielles, la fédération se montre en effet très active dans la formation (en alternance et continue), pôle présidé par Etienne Léa, patron de Captels, à Saint-Mathieu-de-Tréviers. 

« Nous formons environ 600 alternants par an, du CAP à la licence, indique Simon Philibert. L'objectif, ambitieux, est d'augmenter ce chiffre de 50 % d’ici cinq ans. Il faut former la relève, l’industrie est un secteur d'avenir. »

 
Autre grand projet de l’UIMM Occitanie LR, en cours de configuration : créer à Station M un centre de ressources voué à l'industrie du futur.

« Cela pourrait être un lieu-totem de l’industrie positive, où les entreprises industrielles se retrouvent, s'informent et innovent. »

 
Le deuxième atelier du Conseil Métropolitain de l’Industrie Positive aura lieu le 10 janvier dans les locaux du groupe EDF à Montpellier. A l’issue de ces différents ateliers, une feuille de route de la politique industrielle de la Métropole de Montpellier sera co-construite et présentée au printemps, pour la période 2020-2040.
Il y a 0 commentaire sur cette page