Toutes les actualités

A la rencontre de nos entrepreneurs / Aude Barral, cofondatrice de CodinGame

Information mise à jour le 21/01/19

« Nous sommes fiers d’avoir lancé une entreprise internationale depuis Montpellier »

Aude BARRAL, cofondatrice et Chef Marketing Officer de CodinGame

Aude Barral, cofondatrice et Chef Marketing Officer de CodinGame

Fondée en 2012 à Montpellier par Frédéric Desmoulins, Nicolas Antoniazzi et Aude Barral, CodinGame est une plateforme d’apprentissage de la programmation en ligne par le jeu, utilisée par des centaines d’employeurs à la recherche de talents. CodinGame connaît un développement international et rassemble une communauté d'un million de joueurs-développeurs.

Pourquoi avoir choisi Montpellier pour créer CodinGame ?

Montpellier présente un écosystème startup particulièrement dynamique et un accompagnement sur-mesure de la part des institutions pour les startups innovantes, notamment celles axées sur le logiciel. Nous n'avons jamais regretté notre choix de lancer CodinGame à Montpellier. Bien au contraire : nous en sommes fiers ! C'est l'occasion de démontrer qu'on peut grandir en tant qu'entreprise internationale sans avoir son siège à Paris, Londres ou New York.

Quel a été le principal apport du BIC de Montpellier et de ses équipes dans votre réussite ?

Le BIC de Montpellier nous a coachés à toutes les étapes de notre aventure. À l'amorce du projet en 2010, nous étions trois associés « first-time entrepreneurs ». Aucun d'entre nous n'avait d'expérience particulière dans la création d'entreprise. Le BIC de Montpellier nous a épaulés en terme de stratégie, aidés à formaliser nos réflexions. Surtout, il a été là pour notre première levée de fonds auprès de business angels. La levée de fonds de 2013, huit mois après la création de l'entreprise, a été déterminante pour la viabilité de notre société.

Que ce soit au niveau des outils, du prêt de salles de réunion pour recevoir nos premiers rendez-vous clients, de la méthodologie pour la comptabilité ou les business plans, de contacts-clés auprès de fonds prestigieux, le BIC de Montpellier a eu un impact déterminant dans notre réussite. Nous ne serions pas là sans être passés par le banc des projets accompagnés. Je ne parle pas seulement de conseils « pro », mais aussi d'un soutien psychologique de chaque instant de la part de l'équipe des chargés d'affaires. Elle fait un boulot formidable. Je ne saurais aujourd'hui assez les remercier. Certains sont d'ailleurs devenus des amis proches.

Quel conseil donneriez-vous aux jeunes qui veulent créer leur entreprise ?

Il faut croire en vous ! Je plaisante mais c'est la clé de tout. Ne vous découragez pas en cas de difficultés : il va y avoir de nombreux écueils tout au long du chemin, donc il faudra vous soutenir entre associés. Le choix d’un associé est crucial : ils seront vos meilleurs alliés ! Concentrez-vous sur un produit minimum et viable (« minimum viable-lovable product ») pour votre idée, sans passer des mois sur une recherche et développement focalisée sur des fonctionnalités pas toujours utiles pour commencer à vendre. Enchaînez très vite avec une ébauche de premier produit pour valider votre marché, faites des POC (proof of concept) auprès de partenaires, distribuez en freemium, testez et trouvez vos clients potentiels. Considérez les retours comme des informations-clés qui vont vous aider à prioriser votre feuille de route produit.

Investissez très tôt dans le marketing : entourez-vous de designers freelance qui aideront à véhiculer une image de marque de qualité, via un site et des supports impeccables, même si vous n'êtes que deux geeks dans un garage. Démarrez une stratégie de contenus avant même que le produit ne soit lancé, ça paiera par la suite.

Partez sur un modèle économique simple, avec des prix raisonnables. Les prix sont souvent placés trop bas quand on se lance, pensant challenger la concurrence et mieux vendre, alors que des prix plus élevés augmentent la valeur perçue du produit, même pour une jeune boîte. Ne perdez pas trop de temps dans la course aux concours et aux subventions : choisissez-les avec soin car ils représentent un temps administratif considérable et avancez !

Enfin, célébrez collectivement toutes vos réussites, même les plus petites : ça vous boostera dans les étapes suivantes.

Comment imaginez-vous l'entreprise innovante de demain à Montpellier ?

Une entreprise innovante réussit particulièrement bien si elle sait être visionnaire, répond à un vrai problème qui trouve son public, change les pratiques en profondeur pour faire évoluer la société. Je la souhaite agile, humaniste, ouverte sur l'extérieur, mobilisant des pratiques organisationnelles de nouvelle génération, comme le management collaboratif et flexible. Je la souhaite aussi en résonance avec des valeurs qui transcendent son activité : elle peut par exemple donner une partie des bénéfices à des ONG, en créant une fondation ou en soutenant des initiatives locales.

L'entreprenariat a encore plus de sens, pour les fondateurs comme les salariés, quand on sait que l'on s'investit collectivement pour quelque chose qui a un impact positif sur le monde.

En savoir plus

Il y a 0 commentaire sur cette page