Toutes les actualités

La Cavale, librairie de lecteurs coopérateurs

Information mise à jour le 06/12/19

Une librairie coopérative, unique à Montpellier et l‘une des rares en France, a ouvert dans le quartier des Beaux-Arts. Elle souffle sa première bougie le 30 novembre avec deux salariés à temps plein, près de 400 coopérateurs et des indicateurs au vert.

Plusieurs coopérateurs de La Cavale devant leur librairie©DR

Plusieurs coopérateurs de La Cavale devant leur librairie©DR

Créer une coopérative pour ouvrir une librairie, c'est le pari lancé par une poignée d’habitants passionnés du quartier des Beaux-Arts au printemps 2018, après que l’Ivraie, petite librairie indépendante qui avait pignon sur la rue de la Cavalerie, a mis la clé sous la porte.

« Personne n’avait l’énergie ni les moyens de se lancer seul, confie Sylvain Bertschy, président de La Cavale. C’est la dynamique collective qui a permis de remonter une librairie pour ne pas laisser mourir un petit commerce. »


Une aventure originale qui a permis l’émergence d’une société coopérative d’intérêt collectif (SCIC). Ticket d’entrée : vingt euros la part sociale. Ainsi est née La Cavale le 23 novembre 2018, avec deux libraires professionnels à temps plein, Marion Floris et Julien Haution, et 135 coopérateurs. Elle en compte 382 aujourd’hui, du quartier ou d’ailleurs, dont une quarantaine se sont engagés dans la vie de cette entreprise de l’économie sociale et solidaire.

« La Métropole montpelliéraine est un terrain favorable au mouvement coopératif qui s’est implanté ici depuis le milieu des années 1980, rappelle le président. On vient dans un collectif pour faire des choses, et ici tout se discute ensemble, même le choix des livres. » 

Lauréate du concours Osons les Entrepreneurs Engagés

Les coopérateurs mettent la main à la pâte ! Répartis dans dix comités, ils participent à la gestion des animations et la programmation dans et hors les murs, à la préparation de la Comédie du Livre, ou encore à la communication et aux ressources humaines, jusqu’aux travaux (électricité, plomberie…) et au ménage. La librairie généraliste et indépendante, qui veut donner un large accès au livre et à la culture, organise lectures, rencontres d’auteurs, débats…, in situ, et participe pleinement à la vie culturelle montpelliéraine. La Cavale était au Festival Arabesques en septembre et à la Halle Tropisme en octobre pour les trois jours de “carte blanche à Alain Damasio“, auteur de science fiction.

Le 30 juin dernier, elle recevait le prix de la création ou de la reprise de librairie décerné par Livres Hebdo. Elle a aussi remporté le concours Osons les Entrepreneurs Engagés organisé par l’Airdie en partenariat avec Montpellier Méditerranée Métropole. Ce qui lui a permis de lancer une autre initiative originale : un vélo-cargo pour des animations hors les murs autour du livre et de la lecture.

Le 30 novembre, elle fête sa première bougie avec 11000 références en rayon et un fichier de 1500 clients.

« Ce n’est pas gagné car il faut avoir passé le cap des trois premières années, mais pour l’instant les indicateurs sont au vert », confie Sylvain Bertschy

Il y a 0 commentaire sur cette page