Toutes les actualités

Entreprises de l'agroécologie, de l'alimentation : les appels à projets à ne pas manquer

Information mise à jour le 04/01/22

Vous êtes entrepreneur dans le secteur de l'agroécologie, de l'alimentation ? Nous avons regroupé ci-dessous les appels à projets, les appels à candidature à ne pas manquer !

Du 30 août au 7 octobre, c’est la 4e édition du
  • Appel à projets «  i-Démo - soutien aux projets structurants de R&D
Cet appel à projets permet de soutenir soit des projets individuels [à partir de 2M€] soit collectifs [à partir de 4M€]. Il soutient le développement de produits ou services très innovants et à haute valeur ajoutée, afin de renforcer la base scientifique et technologique française ainsi que des démonstrateurs à l’échelle industrielle ou préindustrielle d’innovations à un stade de développement avancé (prototype en environnement représentatif, lignes pilotes). Il vise à favoriser la transition écologique, notamment dans les projets agricoles et agroalimentaires

✍ Cliquez ICI pour candidater avant le 3 mai 2022.
 
  • France Relance : diagnostic carbone, vers la décarbonation des exploitations agricoles
Lancée par le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, cette mesure dotée de 10 millions d’euros permet de financer des diagnostics carbone pour les agriculteurs installés depuis moins de 5 ans. Ce diagnostic permettra d’identifier les leviers d’actions pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et développer le stockage de carbone. L’agriculteur disposera d’un rapport individualisé avec un plan d’actions et un suivi personnalisé.

Le dispositif est subventionné à hauteur de 90%. Conçu de manière très simple, aucune avance de trésorerie n’est demandée. L’exploitant ne devra participer qu’à hauteur de 10%, soit une participation de l’ordre de 250 €. Ces diagnostics s’appuient sur les démarches labellisées Bas-Carbone et à ce titre permettent d’engager durablement nos agriculteurs vers cet engagement en faveur du climat. L’Ademe a agréé 218 opérateurs capables de réaliser ces diagnostics. Ces opérateurs sont situés sur l’ensemble du territoire. A Montpellier, il s’agit du réseau Civam, Civam Bio, Bio Occitanie et la Chambre d’Agriculture de l’Hérault.

✍ Cliquez ICI pour en savoir plus.
 
  • BPI France : Candidatez à l’Accélérateur Agroécologie
Entreprises dynamiques et ambitieuses de l’Agroécologie, contributrices à la transition écologique et énergétique de l’agriculture, vous souhaitez être accompagnées pour accélérer votre dynamique de croissance ? Bénéficiez de 18 mois d’accompagnement collectif et individuel pour révéler le potentiel de votre entreprise !

✍ Cliquez ICI pour en savoir plus.
 
  •  L'appel à projets « Innover pour réussir la transition agroécologique »
Doté de 90 millions d’euros sur 5 ans, cet appel à projets doit permettre de faire émerger des solutions concrètes et accessibles aux acteurs du monde agricole pour accélérer le développement et la diffusion de pratiques agroécologiques.
Il s’agira ainsi de soutenir le développement des équipements intelligents et connectés (matériel et immatériel) visant à remplacer ou limiter le recours aux intrants d’origine fossile ou de synthèse (tels les engrais, produits phytopharmaceutiques conventionnels, antibiotiques en élevage…). Les projets individuels ou collaboratifs attendus doivent proposer des solutions innovantes portant sur les agroéquipements, le numérique en agriculture, les bio-intrants, la biostimulation, la biofertilisation, la valorisation des ressources génétiques, ou la combinaison de ces leviers.
Calendrier :
Trois vagues de sélection sont programmées :
  • Clôture intermédiaire 1 : 15/12/2021
  • Clôture intermédiaire 2 : 24/03/2022
  • Clôture finale : 16/06/2022 à 12h
✍ Cliquez ICI pour candidater avant le 16/06/2022.
 
  • L'appel à projets « Répondre aux besoins alimentaires de demain »
Doté de 110 millions d’euros sur 5 ans, cet appel à projets doit permettre de concrétiser le changement d’échelle d’une solution, de la conception à l’industrialisation et jusqu’à la commercialisation.
Qu’elles apportent des bénéfices en terme de santé, de nutrition ou de respect de l’environnement, toutes les solutions permettant de répondre aux défis alimentaires de demain sont appelées à participer. I'objectif est de favoriser l’émergence de leaders technologiques dans le secteur FoodTech.
Calendrier :
Trois vagues de sélection sont programmées :
  • Clôture intermédiaire 1 : 13/12/2021
  • Clôture intermédiaire 2 : 9/03/2022
  • Clôture finale : 8/06/2022 à 12h (midi heure de Paris)
✍ Cliquez ICI pour candidater avant le 8/06/2022.
 
  • CASDAR : Appel à Projets Co-innovation
FranceAgriMer met en place un appel à projets visant à stimuler la co-construction de l’innovation entre les collectifs d’agriculteurs et les organismes de recherche, instituts techniques, organismes de développement, de conseil et de formation. L’engagement et l’implication des utilisateurs finaux dans le processus d’innovation est attendu, afin de prendre en compte leurs attentes et pratiques dès le démarrage du projet.
Afin de traiter des problématiques communes à plusieurs territoires, les projets sont conduits prioritairement à l’échelle nationale voire inter-régionale si justifié. Les projets conduits à l’échelle régionale ou inférieure sont exclus de cet appel à projet.
 
Ils mobilisent obligatoirement plusieurs partenaires dont les actions sont bien déterminées, complémentaires et coordonnées par l’organisme chef de file.  L’intégration d’un ou plusieurs groupements d’agriculteurs formalisés (GIEE, groupes 30000, DEPHY, GDA, CETA, CIVAM, ODG, …) au partenariat est obligatoire. Les solutions seront co-construites avec les groupements.
Dans le même objectif, les projets multi-filières sont à privilégier afin de partager les approches méthodologiques et de traiter les enjeux communs à plusieurs filières.
 
✍ Cliquez ICI pour candidater avant le 15/02/2022.
 
  • CASDAR : Appel à Projets Démultiplication
FranceAgriMer met en place un appel à projet de développement agricole qui soutiendra des actions ambitieuses en matière d’accompagnement, de transfert et de conseil agricole afin de faciliter la détermination par chaque agriculteur, des connaissances, outils et méthodes appropriés à mettre en oeuvre prioritairement dans son contexte d’exploitation.
Il s’intéressa ainsi à la mise en oeuvre de méthodes pertinentes de conseil, d’accompagnement et de transfert, par exemple, par la répétition de démonstrations et d’expérimentations chez les agriculteurs ou par la conduite d'animation et la facilitation d'échanges de pratiques et partages entre agriculteurs en vue de repérer et/ou transférer les solutions et innovations disponibles.

✍ Cliquez ICI pour candidater avant le 15/03/2022.
 
  • Concours I-PhD 
Concours pour jeune docteur ou doctorants qui souhaitent créer une start'up deeptech via un transfert de technologies des résultats de leur recherche. Un tryptique jeune doctorant / labo public / SATT est une condition nécessaire.

✍ Cliquez ICI pour en savoir plus.
 
  • STRUCTURATION DES FILIERES PROTEINES VEGETALES - plan de relance
Volet agricole du plan de relance. Objectif = développer la production de protéines végétales en France (hors filières bio, cf Fonds avenir Bio).
3 priorités : réduction de la dépendance aux importations (not Soja) & transition vers des systèmes de cultures diversifiés riches en légumineuses, sécuriser les appro ; améliorer l'autonomie alimentaire des élevages (alimentation herbe et légumineuses fourragères, synergies cultures/élevages, etc), améliorer la situation économique des éleveurs, répondre aux enjeux environnementaux, climatiques notamment ; augmenter la production et la consommation de protéines végétales en alimentation humaine : augmentation de production de légumes secs et développement de produits transformés à base de protéines végétales.
Budget éligible : > 100K€

✍ Cliquez ICI pour candidater avant le 31/01/2022.
 
  • EC'EAU : économie circulaire de l'eau, réutilisation des eaux non conventionnelles
L’objectif de cet appel à projets est de favoriser, auprès des différents acteurs du bassin Adour-Garonne et plus largement ceux des Régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine, l’émergence de projets intégrés de réutilisation des eaux, en les accompagnant depuis l’étude d’opportunité jusqu’à la réalisation de leur projet. Périmètre géographique = Bassin adour Garonne + Occitanie (partie du bassin Rhone Corse Mediterranée) + Nouvelle Aquitaine (partie bassin loire Bretagne). Objectifs : répondre à l'un des enjeux quantitatifs ou qualitatifs. Aide sur des études de potentialités ou d'opportunités, études de faisabilité technico- économiques; travaux traitements reuse, systèmes pompage, stockage, distribution, métrologie, animation, sensibilisation; projets expérimentaux : OAD, etc; projets de recherche appliquée.

 ✍ Cliquez ICI pour candidater avant le 30/03/2022.
 
  • Partenariat européen sur la biodiversité
L'objectif de cet appel à projets est de soutenir le développement de projets collaboratifs internationaux portant sur le thème « Soutenir la protection de la biodiversité et des écosystèmes dans les zones terrestres à maritimes ».
Cet appel couvrira trois thèmes non exclusifs :
  1. Connaissance pour identifier les zones de conservations prioritaires, établir des réseaux écologiques efficaces et résilients, améliorer la protection des espèces et préserver la diversité génétique.
  2. Avantages et coûts multiples de la biodiversité et de la protection des écosystèmes : synergies et compromis.
  3. Une gestion efficace et une gouvernance équitable pour obtenir des résultats de conservation audacieux.
 ✍ Cliquez ICI pour candidater avant le 01/04/2022.
 
  • Mesure plan de relance : Préservation de l'emploi dans la R&D
  1. Soutenir le maintien en emploi de personnels de R&D privés en ouvrant la possibilité :
– D’une mise à disposition de manière temporaire (12 à 24 mois) dans des laboratoires publics avec prise en charge à 80 % par l’Etat : 78 M€ par an pour 1 000 personnes,
– D’effectuer une thèse en partenariat avec un laboratoire public: 62 M€ au total pour 400 docteurs prévu

     2. Soutenir les jeunes diplômés ou docteurs dont les embauches vont être, au mieux, retardées par la crise et, au pire, supprimées :

– Jeunes diplômés bac +5 en particulier : 23 M€ par an pour 600 jeunes diplômés financés par l’Etat à 80%, accueilli dans des laboratoires publics et mis à disposition des entreprises,
– Jeunes docteurs : 19 M€ par an pour 500 post-doctorats financés à 80% par l’Etat dans le cadre d’une collaboration entre un laboratoire public et une entreprise.

✍ Cliquez ICI pour candidater avant le 31/12/2022.













 













 





 





 

     
    Il y a 0 commentaire sur cette page