Toutes les actualités

Création d’entreprises : « Un Tramway Nommé Startup » fait le plein de projets

Information mise à jour le 04/12/19

La 3e édition de Un Tramway Nommé Startup, à l’initiative de la Métropole de Montpellier, a attiré une centaine de porteurs de projets le 27 novembre. Ils ont rencontré 80 coachs, très à l’écoute, pour avancer sur les rails de la création d’entreprise.

Création d’entreprises : « Un Tramway Nommé Startup » fait le plein de projets @DR

Création d’entreprises : « Un Tramway Nommé Startup » fait le plein de projets @DR

Plus d’une centaine de porteurs de projets, dont 60 issus des quartiers prioritaires de Montpellier, ont bénéficié des conseils avisés sur la création d’entreprises de 80 coachs très mobilisés pour la 3e édition d’Un Tramway Nommé Startup, le 27 novembre. Une opération originale portée par la Métropole de Montpellier, qui en a confié le pilotage à l’agence Visionari, avec le soutien de nombreux partenaires*.

Parties en matinée de la station Mosson, deux rames aux couleurs de l’événement ont rallié, l’une après l’autre, la station Léon Blum, proche de l’Hôtel de Métropole. Durant le trajet, chaque participant a rencontré plusieurs coachs, disponibles pour toute question sur l'entrepreneuriat, le financement et le design.

« Nous avons organisé 400 rendez-vous au total », précise Pierre Alzingre, président de Visionari.

Premier prix du concours : Les Terroirologues

Dans la foulée, des ateliers collectifs et des entretiens personnalisés menés à l’Hôtel de Métropole ont permis de creuser les projets, grâce à l’implication des partenaires de l’opération.

Trois projets ont remporté un prix, décerné au terme d’un concours organisé pour l’événement : « Les Délices de Merieme » (plats cuisinés marocains) a été encouragé par l’association de designers Pulse, la startup Specialist-Wanted (services aux entrepreneurs) par le directeur de Pôle Emploi Hérault Joseph Sanfilippo. Chantal Marion, vice-présidente de la métropole au développement économique, enseignement supérieur et recherche, innovation, French-Tech et urbanisme, a félicité le 1er prix, Les Terroirologues, une entreprise qui invite les consommateurs à goûter les produits de vignerons, agriculteurs, chefs, traiteurs.... Son fondateur a gagné une participation à la formation Jump'in Création du BIC de Montpellier.

Lors de cette journée était également lancée la 2e édition du concours « Osons les entrepreneurs engagés », mené par France Active Airdie Occitanie en partenariat avec Montpellier Méditerranée Métropole. Le but est d’aider cinq projets à impact positif pour le territoire à réussir leurs campagnes de financement participatif. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 16 janvier. La première édition a été un vrai succès, selon la directrice de l’Airdie Occitanie, Laetitia Léonard : « Les cinq lauréats ont réussi à lever 135 000 € sur quatre plateformes. »
 
* Partenaires : TAM, Pôle Emploi, Patte Blanche, EDF, Banque Populaire du Sud, France Active Airdie, Mines Telecom Alès, association Pulse, Human Booster, La Fabrique à Entreprendre, Visionari, Ionis 361, IAE Startup Lab et Lycée Jean Monnet de Montpellier.

"C’est la première fois que je ressens un regard aussi bienveillant"

Témoignages de porteurs de projets :

« C’est Pôle Emploi qui m’avait informé sur cette journée. Ma participation à Un Tramway Nommé Startup est la première démarche que je mène pour mon projet de création d’entreprise. J’avais plein de questions à poser ! » Professionnel du bâtiment à Montpellier, Bouchta Mazza souhaite créer sa propre entreprise dans ce domaine.

« Ces derniers temps, j’ai participé à plusieurs concours pour présenter le projet. C’est la première fois que je ressens un regard aussi bienveillant. Ça fait du bien ! », confie Gwenaël Cadoret, fondateur des Terroirologues, 1er prix du concours Un Tramway Nommé Startup 2019.

« J’ai développé une application de e-learning pour laquelle je suis allé jusqu’à la preuve de concept. À l’occasion d’Un Tramway Nommé Startup, je suis sorti de ma tanière pour confronter mon projet avec les coachs », indique le développeur montpelliérain Frédéric Chaplin.

 « Participer à Un Tramway Nommé Startup, c’est une bonne occasion de découvrir l’écosystème montpelliérain. Le partage d’expériences, c’est toujours intéressant. En plus, je cherche du financement et je voulais trouver des conseils design avant le lancement d’un nouveau produit », commente Thomas Granjon, qui a créé une entreprise dans les compléments alimentaires pour les animaux de compagnie.

« Un Tramway Nommé Startup constitue pour nous une excellente occasion d’agrandir notre réseau. Specialist-Wanted propose un guichet unique de services aux entrepreneurs, avec le partage en ligne des ressources de professionnels en secrétariat, comptabilité, marketing, communication, développement international. » Aurore Moser, cofondatrice et présidente de la startup montpelliéraine Specialist-Wanted, incubée à la pépinière Cap Omega du BIC de Montpellier.

« J'ai demandé des conseils sur la partie commerciale, sur ma cible. Participer à un événement comme Un Tramway nommé startup permet aussi de se faire du réseau, c'est important. J'aimerais aller jusqu'au bout, j'espère lancer ma structure d'ici un an. » Merieme, primée pour le projet Les Délices de Merieme de plats cuisinés marocains.

Témoignages des coachs

« Un Tramway Nommé Startup (UTNS) reste une opération originale sur la création d’entreprises, et surtout très bienveillante. Je trouve qu’elle a la proximité d’un village. Beaucoup de personnes, notamment au sein des services de la métropole, concourent à sa réussite », analyse Pierre Alzingre. Organisateur d’événements sur la création d’entreprises partout en France, le président de Visionari pilote UTNS pour la métropole de Montpellier et n’hésite pas à mettre la main à la pâte en coachant lui-même des participants dans le tramway.

« Lors des entretiens menés à l’Hôtel de Métropole, j’ai rencontré des profils très variés, avec des projets allant du BTP à Internet, qui se situaient à différentes étapes d’avancement. Tous ces porteurs de projets avaient beaucoup de questions. C’est intéressant, car les entrepreneurs qui ont le plus de chances de réussir sont ceux qui s’interrogent le plus et se forment en amont », souligne Frédérique d’Arras, animatrice territoriale de BGE Montpellier Cœur d’Hérault, une structure qui accueille 1 200 porteurs de projets par an.

« Pour ma première participation comme coach sur Un Tramway Nommé Startup, j’ai pu échanger avec deux porteurs de projets, écouter leurs plans et confronter leurs argumentaires. » Philippe Outrebon, responsable financier de la startup montpelliéraine des biotechnologies Acobiom, basée à la pépinière Cap Delta du Biopôle d’Euromédecine. Cet entrepreneur impliqué donne aussi des cours à l’université et est président du conseil de l’IUT de l’Université de Montpellier.  

« Pour nous, qui apportons des solutions à des entrepreneurs, c’est complètement cohérent de participer à Un Tramway Nommé Startup. » Ycham En Nakhla, responsable stratégie digitale de Bureaux And Co/BuroStation.

« Durant mes échanges avec deux porteurs de projets dans le tramway, je les ai orientés vers des organismes de financement comme l’Airdie ou les plateformes Initiatives. Ce sont des structures qu’ils ne connaissaient pas, ils savent maintenant qui appeler pour demander un appui sur leurs projets », lance Noureddine Moubarik, conseiller de l’acteur du microcrédit Adie.

 « Nous faisons du bénévolat de compétence. Pour moi, participer est une évidence. Comme coach, je suis à l'écoute, avec bienveillance. Derrière les projets et les chiffres, il y a des humains. » Frédéric Planche, directeur de l’agence Sud Innovation de la Banque Populaire du Sud, a participé aux trois éditions d'Un Tramway Nommé Startup.

Il y a 0 commentaire sur cette page